Saas’propage…

Dans le paysage artistique et culturel actuel, Le Saas intéresse de plus en plus, notamment par sa pérennisation (12 ans déjà! Ce n’est pourtant que la pré-adolescence…) et son expérience grandissante de mutualisation (35 compagnies qui s’épaulent dont plus de 20 dans des locaux communs). Des chercheurs de la Sorbonne, en partenariat avec l’Uphoto Saas Ufisc 15 mai17FISC (Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles qui regroupe plus de 2000 structures développant des projets artistiques et culturels) sont venus interviewer les adhérents du Saas. Les anciens, les nouveaux, ceux qui travaillent dans les lieux de mutualisation et les autres… tout le monde est passé à la moulinette des questions!

Cette démarche s’inscrit dans une large recherche sur les différentes formes de coopération et de mutualisation dans le monde associatif (1).

Une première rencontre de restitution s’est déroulée à Angers permettant de croiser les regards sur ce drôle d’objet qu’est le Saas. Philippe et Laura Ufisc 15 mai17Une rencontre nourrissante! C’est toujours intéressant de savoir ce qu’on pense de nos activités, de notre fonctionnement vu de l’extérieur…

En attendant plus ample compte rendu, voici deux mini-interviews de Philippe Eynaud et Laura Aufrère qui mènent le projet. Réalisées à chaud, en sortant de cette rencontre de bilan!

 

 

 

Voici également deux articles sur le sujet:

Article lieux partagés JurisAssociation mai17

Article JL Laville et Ph Eynaud ESS et communs mai17

—————————————————————————

(1): Présentation de l’étude menée par Philippe EYNAUD, Maître de conférences HDR/ Associate professor, IAE de Paris, Université Panthéon Sorbonne :
Dans le contexte actuel de crise, le monde associatif connaît des mutations considérables. Afin de répondre aux enjeux de pérennisation et de développement de leurs activités, nombreuses sont les associations qui optent pour des stratégies de coopération formelle ou informelle. Afin de faire le point sur la réalité de ce phénomène, une équipe de chercheurs pluridisciplinaire appartenant au GREGOR (Groupe de Recherche en Gestion des Organisations) de l’IAE de Paris, et au Centre d’économie de la Sorbonne, accompagnée par France Active et la Mutuelle Chorum, a décidé de lancer un programme de recherche. Cette étude a pour objectif de mieux appréhender la réalité des rapprochements entre associations, sous des formes plus ou moins poussées (mutualisation, groupement de coopération, fusion, etc.), ainsi que leurs conséquences sur le fonctionnement des structures associatives.
La recherche se décompose en deux phases : 
- une enquête quantitative par questionnaire accessible par internet
- une série d’analyses de terrains dans le cadre d’une approche qualitative.
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.